A propos

Nina Folie

Je m’appelle Nina Folie (oui, c’est mon vrai nom :-p), et j’ai 25 ans.

Mon parcours

J’ai grandi en pleine campagne et j’ai commencé à vivre seule à l’âge de 16 ans car mon lycée était trop éloigné de chez mes parents (et aussi parce que j’étais pressée de quitter le foyer ^^).

J’ai suivi un parcours en zigzag : à 18 ans, je suis partie 9 mois en Espagne pour améliorer mon espagnol. Soyons honnêtes, j’ai surtout fait la fête, profitant de mon indépendance fraîchement acquise. J’ai tout de même décroché mon diplôme d’espagnol C2 (l’équivalent du niveau bilingue) et surtout, j’ai beaucoup gagné en maturité.

En rentrant en France, j’ai étudié 2 ans dans une école de cinéma, cursus « chargé de production », car je souhaitais organiser des concerts et festivals de musique. Dans la même veine, j’ai enchaîné avec un service civique de 9 mois dans le domaine du spectacle.

Parallèlement, j’ai travaillé sur moi avec une psychologue, mais ça ne me suffisait pas : je voulais aller plus loin et faire quelque chose de ce que je découvrais sur moi. Je suis donc partie à Paris suivre une formation de coaching mental pour sportifs de haut niveau.

C’est au sortir de cette formation, alors que je lançais mon activité autour du développement personnel et du voyage, que je me suis retrouvée dans l’incapacité progressive de me concentrer sur mon travail. Une passion dévorante avait commencé à m’envahir…

… Une passion pour le Japon.

Je décidai de tout arrêter pour la suivre et voir où elle m’emmènerait…

Le Japon

J’ai commencé ma découverte par les animés. Après en avoir regardé plusieurs centaines, j’ai décidé de prendre des cours de japonais. J’ai vite découvert que j’avais déjà acquis une bonne connaissance de la langue, et je décidai d’arrêter les cours, et d’aller rencontrer des japonais avec qui échanger.
Je complétais ma découverte avec des livres, des articles, des cours d’histoire et de culture à la fac, des films et des documentaires.

En septembre 2014, j’ai fait la rencontre d’un Maître de Shugendô (un courant spirituel inspiré du Shintoïsme et du Bouddhisme). Je l’ai revu lors d’un stage en mai, pendant lequel je me suis retrouvée interprète remplaçante, à faire la traduction pour lui.

Et le 20 septembre (donc très bientôt), je vais partir au Japon pour la première fois ! 😀
(Promis, je vous raconterai tout !)

En parallèle à tout ça, j’ai enchaîné les stages et les expérimentations en développement personnel. C’est le parcours d’une vie que de se rapprocher de soi et de ce qui est juste. Mon apprentissage, tout comme ma passion pour le Japon, sont présents dans tout ce que j’entreprends.

Aujourd’hui, il est important pour moi de vous partager mon expérience, mes réussites et mes échecs, mes trucs et astuces qui me permettent de gagner en confiance, en présence, en justesse… Et surtout d’être toujours plus moi.

Oh, et j’oubliais ! J’ai une autre grande passion : la danse ! J’ai exécuté mes premiers pas quand j’avais 3 ans, et je n’ai jamais arrêté 😉

Enregistrer